• Diplômée de l’Ecole Supérieure des Arts Appliqués Duperré de Paris

  • Professeur d'arts appliqués de 1971 à 2008

  • Donne des cours d'aquarelle et anime des stages depuis 2013

  • Graphiste en design de communication

  • Créatrice du festival d'aquarelle du Bec Hellouin 2019, 2021

D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours aimé prendre un crayon et le laisser courir sur ma feuille pour me raconter des histoires.

Je n'ai pas eu à faire un choix pour mes études, l'évidence du crayon s'est imposée, non pour m'exprimer avec des mots, mais avec des formes, des couleurs. 

Je me suis donc appliquée à apprendre, à construire selon les normes, l'académisme légué par nos ancêtres. Toute cette longue acquisition pour tenter de faire émerger le geste sûr. J'ai obtenu le diplôme de fin d'études de l'Ecole Supérieure d'Arts Appliqués Duperré à Paris. Ce sésame n'a eu pour unique raison d'être que parce qu'il permettait son immédiate déconstruction, celle qui allait permettre ma propre construction.

C'est ainsi qu'après plus de trente années consacrées à l'enseignement, j'ai enfin pu laisser filer le crayon pour mon unique plaisir.

En l'occurrence mon choix s'est tourné vers la fluidité de l'eau et de son infinité de possibles qui rendent unique chaque voyage avec les couleurs, les formes.

L'aquarelle, celle qui permet au détour d'une idée de s'engager finalement vers une nouvelle route, celle où l'écoulement de l'eau permet à la couleur l'émergence de l'imprévu.

Il est difficile de parler de soi, mais encore plus d'un amour immatériel, celui que seule l'expression artistique permet.

Aujourd'hui je ne suis vraiment que ce que mes pinceaux, mes couleurs et la magie de l'eau me permettent d'être.

Les visages de femmes que je peins sont imaginaires, j'ai voulu montrer leur jeunesse éphémère, leur fragile liberté.